•  

    La Grande Évasion (The Great Escape) est un film américain de John Sturges sorti en 1963 d'après le récit de Paul Brickhill, avec dans les rôles principaux Steve McQueen, James Garner et Richard Attenborough entre autres.

    Les faits décrits dans le livre dont le film est tiré sont intégralement vrais. Ils se basent sur l'évasion massive du Stalag Luft III à Sagan (maintenant Zagan, en Pologne), dans la province de Basse-Silésie.

    Les personnages sont basés sur les vrais protagonistes de l'histoire mais, pour certains cas, ce sont des composites de plusieurs d'entre eux. Cependant, de nombreux détails de la tentative d'évasion réelle ont été modifiés pour le film. En effet, le rôle du personnel américain dans la planification et l'évasion a été en grande partie fabriquée.

    Le film a eu sa première mondiale le 20 juin 1963 au Royal Leicester Square Odeon West End de Londres. 

     

     

    La grande évasion - Thème

     

     

    Synopsis

    En 1943, durant la Seconde Guerre mondiale, des aviateurs britanniques, canadiens, australiens, polonais et américains, qui ont déjà essayé de s'évader, se retrouvent dans un camp de prisonniers de la Luftwaffe (Stalag Luft III). Ils profitent de leurs conditions de vie relativement confortables pour organiser une fuite collective (prévue pour 250 personnes) via un tunnel.

     

     

     

     

     Fiche technique

    Titre : La Grande Évasion
    Titre original : The Great Escape
    Réalisation : John Sturges
    Scénario : James Clavell et W. R. Burnett, d'après le récit de Paul Brickhill
    Musique : Elmer Bernstein
    Directeur de la photographie : Daniel L. Fapp
    Montage : Ferris Webster
    Direction artistique : Fernando Carrere
    Décorateur de plateau : Kurt Ripberger
    Maquillage : Emile LaVigne (artiste maquillage) et Jay Sebring (hair designer: Steve McQueen, James Garner)
    Effets spéciaux : A. Paul Pollard
    Cascadeurs : Bud Ekins (en) (doublure de Steve McQueen), Tim Gibbs, Chuck Hayward, Roy Jenson et Roy N. Sickner (cascades)1 et Robert Relyea (cascades pilotes)
    Assistants réalisateurs : Jack N. Reddish et John Flynn
    Producteurs : James Clavell1 et John Sturges
    Directeurs de production : Allen K. Wood (superviseur de production) et Hubert Fröhlich (manager production)
    Société de production : Mirisch Company
    Sociétés de distribution : Drapeau : États-Unis et Drapeau : France United Artists (cinéma)
    Langues : anglais, allemand, français et russe
    Format : tourné en 2.35:1, 35mm, Panavision et couleur - son 4-Track stereo (Westrex Recording System)
    Budget : 4 millions de dollars
    Box-office États-Unis : 11 744 471 dollars
    Box-office France : 8 756 631 entrées
    Pays : États-Unis
    Genre : guerre, aventure, action
    Durée : 172 minutes
    Dates de sorties en salles :
    Royaume-Uni : 20 juin 1963 (première à Londres)
    États-Unis : 4 juillet 1963
    Allemagne de l'Ouest : 29 août 1963
    France : 11 septembre 1963

     

     

    Bande annonce v.o

     

     

     Distribution

    Steve McQueen (VF : Henry Djanik) : le capitaine Virgil Hilts « le roi du frigo » (The Cooler King)
    James Garner (VF : Jean-Claude Michel) : le capitaine Bob Hendley « le chapardeur » (The Scrounger)
    Richard Attenborough (VF : Georges Descrières) : le commandant Roger Bartlett « le grand X » (Big X)
    James Donald (VF : Jean Lagache) : le colonel Ramsey (The SBO, Senior British Officer)
    Hannes Messemer (VF : Howard Vernon) : le commandant Von Luger (The Kommandant)
    James Coburn (VF : Jean-Pierre Duclos) : Louis Sedgwick « le matériel » (The Manufacturer)
    Charles Bronson (VF : Claude Bertrand) : le lieutenant Daniel Wellinski « Danny le roi du tunnel » (Tunnel King)
    Donald Pleasence (VF : Roger Carel) : Colin Blythe « le faussaire » (The Forger)
    David McCallum (VF : Jacques Chevalier) : le commandeur Eric Ashley-Pitt « Dispersion » (Dispersal)
    Gordon Jackson (VF : René Arrieu) : Sandy MacDonald « le renseignement » (Intelligence)
    Nigel Stock (VF : Albert Medina) : le lieutenant Denis Cavendish « le métreur » (The Surveyor)
    John Leyton : le capitaine William Dickes « Willie le roi du tunnel » (Tunnel King)
    Angus Lennie (VF : Jacques Marin) : Archibald Ives « la taupe » (The Mole)
    Robert Graf (VF : Jacques Dynam) : Werner « la fouine » (The Ferret)
    Jud Taylor : Goff
    Hans Reiser : Herr Kuhn, Gestapo
    Harry Riebauer : Strachwitz
    William Russell : Sorren
    Robert Freitag : le capitaine Posen
    Ulrich Beiger : Preissen, Gestapo
    George Mikell : le lieutenant SS Dietrich
    Lawrence Montaigne : Haynes
    Robert Desmond : Griff
    Til Kiwe : Frick
    Heinz Weiss : Kramer
    Tom Adams : Dai Nimmo
    Karl-Otto Alberty : l'officier SS Steinach

     

     

     Récompense

    1963 : prix du Meilleur acteur pour Steve McQueen au Festival de Moscou.



    Autour du film

    Ce film est une adaptation du récit du même nom de Paul Brickhill, lui-même interné au Stalag Luft III, où les évènements se déroulèrent.
    Le film fut tourné dans la banlieue de Munich, dans les studios de Bavaria Film et dans la forêt allemande (la production a d'ailleurs dédommagé le gouvernement en achetant 2000 graines d'arbres pour repeupler la forêt abîmée par le tournage). Le Stalag Luft III y fut reconstitué pratiquement à l'identique de celui à l'origine.
    Il y avait un seul Américain, membre de l'armée britannique, dans le camp lors de l'évasion qui a servi de base au scénario : le major Johnnie Dodge, qui fut repris et envoyé à Oranienburg-Sachsenhausen.
    Lorsque James Coburn est assis au bistrot, il lit le journal Libération, qui était à l'époque un journal de la Résistance française et ne se lisait donc que clandestinement.
    La moto conduite par Steve McQueen, une Triumph Trophy TR6 de 1962, est presque la même que celle de Fonzie dans la série télévisée Happy Days, une Triumph Trophy TR5 de 1949. Toutes les cascades à moto ont été réalisées par Steve McQueen lui-même, sauf une : à la frontière suisse, c'est Bud Ekins (en) qui réalise le saut de 3,70 mètres de haut et 20 mètres de long (C'est d'ailleurs le même Bud Ekins qui fournira la TR5 de Fonzie). La scène fut réalisée en une seule prise. Steve McQueen ira même jusqu'à piloter une autre moto, en jouant le rôle d'un poursuivant allemand.
    Les films d'animation Chicken Run et Toy Story 3 s'inspirent de ce film pour le concept de l'évasion.
    Un téléfilm américain The Great Escape II : the untold story (1988), avec Christopher Reeve dans le rôle principal, propose une suite : des rescapés traquent les auteurs du massacre final pour les traîner devant un tribunal.



    Site original

    Le site du Stalag Luft III est aujourd'hui visible à Zagan, en Pologne occidentale, non loin de la frontière allemande. Un musée y relate l'histoire des Stalag.

     

    Ref : Wikipédia 

     

     

     

    La grande évasion - extrait

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique