• Tais toi !

     

    Tais-toi ! est un film français réalisé par Francis Veber,
    sorti en 2003.

     

     

    Tais toi !

    Générique

     

    Tais toi !

    Synopsis

    D'un côté, Quentin de Montargis, un con de première classe, rate bêtement un braquage et se retrouve en prison. D'un autre côté, Ruby, un criminel, recherché par la police, est emprisonné après avoir volé l'argent de son ancien patron Vaugel. Il ne rêve que d'une chose : venger la
    mort de la femme qu'il aimait et que Vaugel a tuée. Une fois derrière les barreaux, le criminel ne parle plus à personne. Apprenant que Quentin a rendu fou plusieurs détenus pendant les dernières semaines, le commissaire Vernet voit là la façon de faire parler Ruby. Mais Ruby tente
    de se suicider, Quentin pensant avoir trouvé un ami en fait de même pour le retrouver à l'hôpital, puis le suit jusqu'à l'asile de fou, où il contacte un ancien collègue du bâtiment, Martino. A la demande de Quentin, Martino le fait évader avec Ruby qui s’apprêtait à quitter l'asile d'une façon plus discrète. Quentin et Ruby se retrouvent alors en pyjama d'hôpital au milieu de la ville, avec les hommes de Vaugel à leur poursuite. Quentin aide Ruby à leur échapper et à voler une voiture, mais malgré cela Ruby soupçonne Quentin de travailler pour le commissaire Vernet. Finalement, Ruby découvrira la vraie nature de Quentin : un "con" certes, mais quelqu'un de très attachant et doté de vraies qualités humaines.

     

    Tais toi !Tais toi !

     

     

     

     

     

     

     

    Fiche technique

    Titre : Tais-toi !
        Réalisation : Francis Veber
        Scénario, adaptation et dialogues : Francis Veber
        Idée originale de Serge Frydman
        Produit par : Saïd Ben Saïd pour UGC
        Producteur exécutif : Gérard Gaultier
        Distribution : UFD
        Budget : 27,44 millions d'euros
        Musique : Marco Prince
        Photographie : Luciano Tovoli
        Montage : Georges Klotz
        Décors : Dominique André
        Costumes : Jacqueline Bouchard
        Son : Bernard Bats, Jean Gargonne et Gérard Lamps
        Pays d'origine : Franco-Italienne
        Langue : Français
        Format : Couleurs - 2,35:1 - Dolby - 35 mm
        Genre : Comédie
        Durée : 87 minutes
        Date de sortie :
        France, Belgique, Suisse : 22 octobre 2003

     

    Bande Annonce

     

    Tais toi !Tais toi !

     

     

     

     

     

     

     

    Distribution

     Gérard Depardieu : Quentin "de Montargis"
        Jean Reno : Ruby
        Richard Berry : Vernet
        André Dussollier : Le psychiatre de prison
        Jean-Pierre Malo : Vogel
        Jean-Michel Noirey : Lambert
        Laurent Gamelon : Mauricet
        Aurélien Recoing : Rocco
        Vincent Moscato : Raffi
        Ticky Holgado : Martineau
        Michel Aumont : Nosberg
        Leonor Varela : Katia / Sandra
        Loïc Brabant : Jambier
        Arnaud Cassand : Bourgoin
        Edgar Givry : Visinet
        Adrien Saint-Joré : L’adolescent 1
        Johan Libéreau : L’adolescent 2
        Guy Delamarche : Lefevre
        Rebecca Potok : Mme Lefevre
        Stéphane Boucher : Le gardien de prison
        Ludovic Berthillot : le gros taulard
        Thierry Ashanti : Le taulard noir
        Pierre Rousselle : Le flic 1
        Michaël Troude : Le flic 2
        Norbert Haberlick : Le flic 3
        Antoine Blanquefort : Le flic 4
        Venzetta : Le caissier banque
        Dominique Parent : L'employé bureau de change 1
        Luq Hamett : L'employé bureau de change 2

     

    Tais toi !Autour du film

    Ce film reprend le schéma, récurrent chez Francis Veber, du « dur » encombré d'un gêneur collant, déjà utilisé dans plusieurs films : L'Emmerdeur (1973), La Chèvre (1981) et Les Fugitifs (1986)
    Il s'agit du seul film français de Veber ou le héros ne porte pas le nom de Perrin ou Pignon.
    On peut voir le film L'Âge de glace dans le cinéma où Quentin se fait prendre par la police.
    La scène où Gérard Depardieu et Jean Reno traversent un square pour échapper à la police a été tournée à Vincennes, square Saint-Louis à l'ouest de la ville.

    Tais toi !Tais toi !

     

     

     

     

     

     

     

    Citations

     « C'est un asile de fous, pas un asile de cons. Il faudrait construire des asiles de cons, mais vous imaginez un peu la taille des bâtiments… »
        « Je m'appelle Quentin, je suis de Montargis. »
        « Alors si je comprends bien, le type le plus con de votre asile a réussi à enlever le type le plus dangereux, c'est pas un peu insolite ça ? »

    « Je suis psychiatre depuis vingt ans, alors moi, l'insolite… »

    « Quand j'étais petit je voulais devenir jockey, mais comme j'suis pas resté petit alors j'suis pas devenu jockey. »
        « J'ai connu un africain martiniquais qui venait des Antilles. »

     « Alors il est antillais connard, pas africain ! »
        « Si, si, il était africain il s’appelait Joseph. »
        « Et alors, il y a des antillais qui s’appellent Joseph ? »
        « J’sais pas... Peut-être oui, tu vois que t’as envie de parler, tu t’appelles comment ? »
        « Joseph. »
        « T’es africain alors ! »
        « Non antillais connard ! »
        « Ben oui, comme l’autre Joseph, il était africain martiniquais, il venait des Antilles. »
        « Tu me cherches ou quoi ? »
        « Oh ben non au contraire, j’aime bien les africains. »

    « Tu nous fais quoi là ? C'est Mère Teresa de Montargis ? »
        « T’iras au paradis avant les autres, car plus simple d’esprit j'ai jamais vu ! »
        « J'vais te dire un truc, j'aime beaucoup les chevaux et t'as des yeux de cheval, eh, le prends pas mal, mais putain c'est vrai ! T'as des yeux de bourrin ! »
        « Tu vois, j'suis content qu'ils m'aient mis dans cette cellule avec toi c'est un peu comme si j'étais dans une écurie. »

    « Non j'suis pas en taule, j'suis chez les fous. Ben tu sais, c'est comme dans tout, y'a du bon y'a du mauvais… »

    « Bonjour mon cher confrère ! Ils sont en train de le transformer en légume. J'étais psychiatre, dans le temps, je ne sais pas pourquoi je me suis retrouvé ici et je me plains pas là, et j'ai moins de responsabilités… Il n'est pas malheureux ou alors il faut imaginer que les légumes sont malheureux, mais enfin, peut-on concevoir que des épinards ou des choux de Bruxelles aient des états d'âme ? »

    « Eh n'a qu'une fesse, tu bouffes comme une pelleteuse ! »
        « Ne t'y trompe pas, Vogel, tu n'es pas le chasseur et je ne suis pas le gibier. C'est moi qui vais te débusquer et tu vas payer! »

        " Alors, Ruby, qui est le gibier, maintenant ? Hein ? Et qui est le chasseur ? "

     

    Tais toi !Tais toi !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    tais toi - extrait culte " tu bouffes comme une pelteuse "

     

     

    Joseph l'africain martiniquais

     

     

    Extrait - " l'araignée "

     

     

     

    Extrait - " la tache "

     

     

     

    Extrait " Les deux tantes "

     

     

    Tais toi !

    Final

     

     

     

     

    « La gloire de mon pèreLes demoiselles de Rochefort »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    3
    cwhccd Profil de cwhccd
    Samedi 9 Février 2013 à 00:21

    Bonsoir. Encore un film formidable où J.Reno est magnifique en compagnie de G Depardieu excellent lui aussi. J'aime beaucoup ces rôles de J.Reno comparables à "L'enquête Corse", "Opération Cornet-beef"..... un personnage qui lui va très bien; totalement différent de ses rôles dans "Ronin" , "Nikita", "L'Empire des Loups"..... Tais-toi est un film que je ne me lasse pas de regarder. Merci. Bonne soirée.

    2
    Nad17 Profil de Nad17
    Vendredi 8 Février 2013 à 08:57

    Bonjour Georges . bon ça y est le moment devait arriver , je vais passer pour une inculte ! je ne connais pas ce film ; on ne fait pas ooooooh! vraiment je ne connais du moins je ne me souviens pas l'avoir vu - ce qui est la même chose - les répliques que tu as mises donne envie . Bon il va falloir aussi que je passe sur mon aversion de Depardieu - je sais c'est un grand acteur je sais il est ce qu'il est mais je n'y peut rien il m'insupporte depuis toujours ! -

    comme quoi les goûts et les couleurs ...

    Je t'embrasse et te souhaite un bon vendredi .

    Nadine

    1
    Vendredi 8 Février 2013 à 06:58

    J'ai vraiment adoré ce film, le tandem Réno, Depardieu fonctionne à merveille, je l'ai déjà vu 3 fois et n'hésiterai pas à le revoir si l'occasion se présente, il me fait rire plus fort à chaque fois, je découvre des détails qui m'avaient échappé 

    amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :