• Charles Denner

     

     Charles Denner est un acteur de théâtre et de cinéma franco-polonais, né le 29 mai 1926 à Tarnów (Galicie en Pologne) et mort le 10 septembre 1995 à Dreux.

     

    Charles Denner

     

     

     

    Charles Denner

    Biographie

    Issu d'une famille juive polonaise, Charles Denner arrive à Paris à l'âge de quatre ans.

    Durant la Seconde Guerre mondiale, sa famille se réfugie à Brive-la-Gaillarde et est aidée par le rabbin de Brive David Feuerwerker, qui sauve son frère aîné Alfred Denner. Il entre à 16 ans dans la Résistance avec Alfred. Maquisard chasseur alpin du Vercors, il est grièvement blessé à la colonne vertébrale lors de l'embuscade tendue par son groupe à un convoi nazi comprenant un camion de SS qu'il fait exploser à la grenade gammon. Il recevra la croix de guerre pour ce fait d'armes.

    Après la guerre, il s'initie au théâtre en entrant au cours d'art dramatique Charles Dullin. Il y suit des cours le jour et travaille comme fort des Halles la nuit. Après un passage par ce qu'on appelait à l'époque les jeunes compagnies, Charles Denner entre au Palais de Chaillot dans la troupe du Théâtre national populaire dirigée par Jean Vilar. Au Festival d'Avignon, également créé par Jean Vilar, il donne la réplique à Gérard Philipe en 1951 dans Le Prince de Hombourg (von Kleist). Au TNP encore, il joue avec Jeanne Moreau, François Périer, Michel Galabru et bien d'autres comédiens célèbres de cette génération qui firent comme lui leurs débuts dans ce haut lieu de l'art dramatique français.

    Plus tard et toujours au TNP alors dirigé par Georges Wilson, il donne aussi une belle vision de son talent dans le rôle de Matti dans Maître Puntila et son valet Matti de Bertolt Brecht, mis en scène et joué par Georges Wilson, avec Judith Magre.

    Charles Denner

    Des années plus tard, il joue un Rogogine magistral en duo avec Philippe Avron dans L'Idiot de Dostoïevski, mis en scène par André Barsacq au Théâtre de l'Atelier.

    Après une apparition dans Volpone en 1941, Yves Allégret lui offre un petit rôle au cinéma en 1955, dans La Meilleure Part, suivi deux ans plus tard par Louis Malle dans Ascenseur pour l'échafaud. Claude Chabrol le remarque et lui donne le rôle de Landru après l'avoir vu dans le rôle de composition terrifiant de Gori (Goering) dans La Résistible Ascension d'Arturo Ui de Bertolt Brecht, jouée et mise en scène par Jean Vilar.

    Comédien de composition brillant, il sait incarner une grande variété de registres et de personnages qui vont des anarchistes moraux aux petits et grands voyous, des apatrides aux artistes et séducteurs. Il est remarquable dans Landru en 1963. On le voit aussi dans L'Héritier, puis surtout dans L'Homme qui aimait les femmes de François Truffaut pour lequel il vient supplanter un moment le personnage fétiche d'Antoine Doinel.

    À partir de 1970, il joue dans cinq films de Claude Lelouch dont le premier est Le Voyou. Il tient l'un des rôles principaux dans L'Aventure c'est l'aventure, avec Lino Ventura, Jacques Brel, Aldo Maccione et Charles Gérard.

    Sa santé se dégrade alors qu'il monte pour la dernière fois sur scène pour incarner Le Marionnettiste de Lodz de Gilles Segal, mis en scène par Jean-Paul Roussillon. Un one-man-show signe la fin de sa carrière en 1986. Pendant l'hiver 1986-1987, le froid et de multiples bronchites, fragilisent ses poumons. Il meurt d'une pneumopathie à l'hôpital de Dreux le 10 septembre 1995. Il est inhumé au cimetière de Bagneux.

    Son unique ami de toujours était l'acteur Marie-Pierre de Gérando.

     

    Charles Denner

    Postérité

    Nathalie Rheims a écrit L'un pour l'autre en 1999 autour de Charles Denner.

    Un documentaire intitulé Le Chercheur inquiet, réalisé par Avril Tembouret en 2014, est consacré à Charles Denner.

     

    Vie privée

    Charles Denner a été marié deux fois. Du premier mariage sont nés deux enfants Charlet et Ethel.

     

    Charles Denner

      

    Filmographie

    Cinéma

    1941 : Volpone de Maurice Tourneur : apparition
    1951 : Avignon, bastion de la Provence - court métrage - de James Cuénet - Uniquement la narration
    1954 : Poisson d'avril de Gilles Grangier : un consommateur au café
    1955 : Les Hommes en blanc de Ralph Habib : un interne
    1955 : La Meilleure Part d'Yves Allégret
    1957 : Ascenseur pour l'échafaud de Louis Malle : l'adjoint de Cherrier
    1962 : Landru de Claude Chabrol : Henri-Désiré Landru
    1964 : Mata Hari, agent H21 de Jean-Louis Richard : Soldat#1
    1964 : L'Aube des damnés d'Ahmed Rachedi - Uniquement la narration
    1964 : La Vie à l'envers d'Alain Jessua : Jacques Valin
    1964 : Les Pieds nickelés de Jean-Claude Chambon : Filochard
    1964 : Les Plus Belles Escroqueries du monde de Claude Chabrol
    1965 : Marie-Chantal contre docteur Kha de Claude Chabrol : Johnson
    1965 : Compartiment tueurs de Costa-Gavras : Bob
    1966 : Le Vieil Homme et l'Enfant de Claude Berri : le père de Claude
    1966 : YUL 871 de Jacques Godbout
    1966 : Le Voleur de Louis Malle : Cannonier
    1967 : Héraclite l'obscur court-métrage de Patrick Deval : Récitant
    1968 : La Mariée était en noir de François Truffaut : Fergus
    1968 : La Trêve de Claude Guillemot : Julien
    1969 : Le Corps de Diane de Jean-Louis Richard : Julien
    1968 : Z de Costa-Gavras : Manuel
    1970 : Le Voyou de Claude Lelouch : Gallois
    1971 : Les Mariés de l'an II de Jean-Paul Rappeneau : le voyageur
    1971 : Les Assassins de l'ordre de Marcel Carné : Graziani
    1972 : L'aventure c'est l'aventure de Claude Lelouch : Simon Duroc
    1972 : Une belle fille comme moi de François Truffaut : Arthur
    1973 : Les Gaspards de Pierre Tchernia : le ministre des travaux publics
    1973 : Un officier de police sans importance de Jean Larriaga : Serge Monnier
    1973 : L'Héritier de Philippe Labro : David Loweinstein
    1973 : Défense de savoir de Nadine Trintignant : Ravier
    1974 : Toute une vie de Claude Lelouch
    1975 : Vous ne l'emporterez pas au paradis de François Dupont-Midy : Nicolas
    1975 : Peur sur la ville d'Henri Verneuil : l'inspecteur Moissac
    1976 : La Première Fois de Claude Berri : le père
    1976 : Mado de Claude Sautet : Reynald Manecca
    1976 : Si c'était à refaire de Claude Lelouch : l'avocat
    1977 : L'Homme qui aimait les femmes de François Truffaut : Bertrand Morane
    1978 : L'Affaire Savolta de Antonio Drove : Le prince
    1978 : Robert et Robert de Claude Lelouch : Robert Goldman, l'homme d'affaires
    1980 : Le Cœur à l'envers de Franck Apprederis : Guillaume
    1982 : L'Honneur d'un capitaine de Pierre Schoendoerffer : Avocat Gillard
    1982 : Mille milliards de dollars de Henri Verneuil : Walter, le détective
    1983 : Stella de Laurent Heynemann : Richard
    1983 : Les Années 80 de Chantal Akerman
    1983 : Rock 'n Torah ou Le préféré de Marc-André Grynbaum : Joseph, le père d'Isaac
    1986 : L'Unique de Jérôme Diamant-Berger : Vox, le producteur
    1986 : Golden Eighties de Chantal Akerman : M. Schwartz

     

    Charles Denner

     

     Télévision

    1960 : Les Joueurs de Marcel Bluwal
    1961 : Le Théâtre de la jeunesse : Gaspard ou le petit tambour de la neige de Claude Santelli, réalisation Jean-Pierre Marchand
    1961 : Les Perses de Jean Prat
    1978 : Kakemono Hôtel de Franck Apprederis
    1981 : Non-Lieu de Bruno Gantillon
    1984 : Zacharius de Claude Grinberg
    1986 : Espionne et tais-toi de Claude Boissol


    Documentaire

    2014 : Le Chercheur inquiet de Avril Tembouret

     

    Charles Denner

      

    Théâtre

    1949 : Les Voyous de Robert Hossein, mise en scène de l'auteur, Théâtre du Vieux-Colombier
    1949 : La Tragédie du roi Richard II de William Shakespeare, mise en scène Jean Vilar, Festival d'Avignon
    1949 : Le Cid de Corneille, mise en scène Jean Vilar, Festival d'Avignon
    1949 : Ils attendent Lefty de Clifford Odets, mise en scène Clément Harari, Théâtre Maubel
    1950 : Henri IV de Shakespeare, mise en scène Jean Vilar, TNP Festival d'Avignon
    1950 : Le Cid de Corneille, mise en scène Jean Vilar, TNP Festival d'Avignon
    1951 : La Calandria de Bernardo Dovizi da Bibbiena, mise en scène René Dupuy, TNP Festival d'Avignon
    1951 : Le Cid de Corneille, mise en scène Jean Vilar, TNP Festival d'Avignon
    1951 : Le Prince de Hombourg d'Heinrich von Kleist, mise en scène Jean Vilar, TNP Festival d'Avignon
    1951 : Mère Courage de Bertolt Brecht, mise en scène Jean Vilar, TNP Théâtre de la Cité Jardins Suresnes
    1952 : L'Avare de Molière, mise en scène Jean Vilar, TNP Théâtre de Chaillot, Festival d'Avignon
    1952 : Nucléa d'Henri Pichette, mise en scène Gérard Philipe & Jean Vilar, TNP TNP Théâtre de Chaillot
    1952 : Le Prince de Hombourg d'Heinrich von Kleist, mise en scène Jean Vilar, TNP Festival d'Avignon
    1952 : Lorenzaccio d’Alfred de Musset, mise en scène Gérard Philipe, TNP Festival d'Avignon
    1954 : La Machine infernale de et mise en scène Jean Cocteau, Théâtre des Bouffes-Parisiens
    1955 : Un nommé Judas de Pierre Bost et Claude-André Puget, mise en scène Jean Mercure, Théâtre des Célestins
    1957 : Péricles, prince de Tyr de William Shakespeare, mise en scène René Dupuy, Théâtre de l'Ambigu
    1957 : Marie Tudor de Victor Hugo, mise en scène Jean Vilar, TNP Théâtre des Célestins
    1958 : Ubu roi d'Alfred Jarry, mise en scène Jean Vilar, TNP Théâtre de Chaillot
    1958 : Lorenzaccio d'Alfred de Musset, mise en scène Gérard Philipe, TNP Festival d'Avignon
    1958 : Scènes de comédie d'Alain, mise en scène François Maistre, Théâtre de Lutèce
    1959 : Les Possédés d'Albert Camus d'après Fiodor Dostoïevski, mise en scène Albert Camus, Théâtre Antoine
    1960 : La Résistible Ascension d'Arturo Ui de Bertolt Brecht, mise en scène Jean Vilar et Georges Wilson, TNP Théâtre de Chaillot
    1960 : Ubu roi d'Alfred Jarry, mise en scène Jean Vilar, TNP Théâtre de Chaillot
    1961 : Loin de Rueil de Maurice Jarre et Roger Pillaudin d'après Raymond Queneau, mise en scène Maurice Jarre et Jean Vilar, TNP Théâtre de Chaillot
    1961 : Antigone de Jean Anouilh, mise en scène André Barsacq, Vienne
    1961 : Antigone de Sophocle, mise en scène Jean Vilar, TNP Festival d'Avignon
    1961 : L'Alcade de Zalamea de Pedro Calderón de la Barca, mise en scène Georges Riquier et Jean Vilar, TNP Festival d'Avignon
    1961 : Les Rustres de Carlo Goldoni, mise en scène Roger Mollien et Jean Vilar, TNP Festival d'Avignon
    1961 : La Paix d'après Aristophane, mise en scène Jean Vilar, TNP Théâtre de Chaillot
    1963 : Thomas More ou l'homme seul de Robert Bolt, mise en scène Jean Vilar, TNP Théâtre de Chaillot, Festival d'Avignon
    1964 : Maître Puntila et son valet Matti de Brecht, mise en scène Georges Wilson, TNP Théâtre de Chaillot
    1966 : L'Idiot de Dostoïevski, mise en scène André Barsacq, Théâtre de l'Atelier
    1967 : Le Roi Lear de William Shakespeare, mise en scène Georges Wilson, TNP Théâtre de Chaillot
    1968 : Les Rosenberg ne doivent pas mourir d'Alain Decaux, mise en scène Jean-Marie Serreau, Tréteaux de France
    1984 : Le Marionnettiste de Lodz de Gilles Segal, mise en scène Jean-Paul Roussillon, Théâtre de la Commune 

     

     

    Charles Denner

     

     

    Prix et nominations

    Césars 1977 : nomination au César du meilleur acteur dans un second rôle pour Si c'était à refaire
    Césars 1978 : nomination au César du meilleur acteur pour L'homme qui aimait les femmes.

     

     

     

     

    Ref : Wikipédia

     

    Charles Denner

    Charles DennerCharles Denner

    Charles DennerCharles Denner

    Charles Denner

     

     

     

    Charles Denner - Compartiment tueur

     

     

     

     

     

    « Nicole CourcelImpitoyable »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    2
    Dimanche 2 Avril à 21:18

    Bonsoir Georges. Très bel article sur Charles Denner. Je ne savais pas ses origines, mais je connais bien les films où il apparaît. J'aime beaucoup cet artiste, son timbre de voix si particulier, ses personnages. Ici, il a une réplique remarquable face à Yves Montant. J'ai justement découvert ce film tout récemment un soir à la télévision. Un comédien comme je les aime bien. Des rôles remarquables, des vrais personnages, des acteurs avec "une gueule", "un caractère". Des vrais comédiens issus pour la plupart des mêmes écoles. Merci. Bonne semaine.

    1
    Mardi 28 Mars à 09:06
    Bonjour Georges, Merci d'avoir signé le livre d'or de mon blog cinéma.Merci également de t'être inscrit à la newsletter et d'avoir mit mon blog dans tes liens, c'est gentil. J'aime beaucoup Charles Denner, un très bon acteur qui savait émouvoir dans certains films.Je compte lui consacrer un article. Ton article est très bien rédigé, superbes photos et vidéo ! Je te souhaite de passer une bonne journée, si possible avec du soleil. Amicalement. Bisous de Florence
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :