•  

    Dominique Labourier

     

     

     Dominique Labourier est une actrice française, née le 29 avril 1943 à Paris (France).

     

    Dominique Labourier

     

     

    Dominique Labourier

    Carrière

    Dominique Labourier fait ses débuts à la télévision en 1967 avec Claude Jade: les jeunes comédiennes jouent les soeurs Massonneau dans le feuilleton populaire Les oiseaux rares de Jean Dewever. Après ce joli succès Dominique Labourier a joué le rôle principal de Prue dans le téléfilm Sarn de Claude Santelli. C'était le premier téléfilm de Santelli qui l'engage pour Le Malade imaginaire (1971) et Histoire d'une fille de ferme (1973). Elle a un certain succès dans les années 70, où tout ce qui se fait comme cinéma d'auteur la réclame. Son premier film plus important reste Beau Masque (1972) de Bernard Paul, où elle joue Pierrette, mais c'est le rôle de Julie, amie de Juliet Berto, dans Céline et Julie vont en bateau de Jacques Rivette qui la rend célèbre. Elle est aussi Marthe, l'épouse trompé par Gérard Depardieu, dans Pas si méchant que ça de Goretta. Dominique Labourier reste dans la mémoire des cinéphiles aussi par son jeu de Marguerite dans Jonas qui aura 25 ans en l'an 2000 d'Alain Tanner. Plusieurs fois elle a joué sous la direction de Jacques Rouffio (La Passante du Sans-Souci avec Romy Schneider et Michel Piccoli, L'État de grâce avec Nicole Garcia et Sami Frey et L'Orchestre rouge avec Claude Brasseur et Daniel Olbrychski).

    Moins heureuse durant la décennie suivante, elle semble depuis lors s'être tournée vers la télévision, mais dans les rôles d'une grande qualité comme la femme de Jean Carmet dans Eugénie Grandet (1994), ou elle croise encore Claude Jade. Le réalisateur de ce film, Jean-Daniel Verhaeghe l'engage dix ans plus tard encore pour Le Père Goriot. C'est encore Claude Goretta qui lui donne une rôle suberbe dans un téléfilm: avec Claude Rich elle a joue en 2001 dans ''Thérèse et Léon. Auprès une belle carrière au cinéma et à la télévision, Dominique Labourier a joué avec succès au théâtre.

    En 2014, Dominique Labourier joue la mère de Marina Foïs dans le film Tiens-toi droite.

     

    Dominique Labourier

     

     Filmographie

    Cinéma

    1969 : Camarades de Marin Karmitz
    1969 : Le Petit Théâtre de Jean Renoir de Jean Renoir
    1970 : Les Camisards de René Allio
    1971 : Ça n'arrive qu'aux autres de Nadine Trintignant
    1971 : Les Yeux fermés de Joël Séria
    1972 : Beau Masque de Bernard Paul
    1973 : Céline et Julie vont en bateau de Jacques Rivette (+ participation au scénario)
    1974 : Pas si méchant que ça de Claude Goretta
    1975 : Les Conquistadores de Marco Pauly
    1975 : Monsieur Albert de Jacques Renard
    1976 : Jonas qui aura 25 ans en l'an 2000 de Alain Tanner
    1976 : Le Diable dans la boîte de Pierre Lary
    1979 : Chère inconnue de Moshé Mizrahi
    1980 : La Cité des femmes (La città delle donne) de Federico Fellini
    1980 : Théâtre de Jean-André Fieschi et Jean-Pierre Mabilles
    1981 : La Revanche de Pierre Lary
    1981 : La Passante du Sans-Souci de Jacques Rouffio
    1982 : T'es heureuse ? Moi, toujours... de Jean Marbœuf
    1986 : Sauve-toi, Lola de Michel Drach
    1986 : L'État de grâce de Jacques Rouffio
    1989 : L'Orchestre rouge de Jacques Rouffio
    1998 : Le Temps retrouvé de Raoul Ruiz
    2000 : Les Blessures assassines de Jean-Pierre Denis
    2008 : Sans Howard de Ricardo Muñoz
    2010 : Sans laisser de traces de Grégoire Vigneron
    2014 : Tiens-toi droite de Katia Lewkowicz

     

    Dominique Labourier

     

     Télévision

    1968 : Sarn de Claude Santelli : Prue
    1969 : Les Oiseaux rares de Jean Dewever (série télévisée)
    1969 : Sainte Jeanne de Claude Loursais
    1970 : De la belle ouvrage, téléfilm de Maurice Failevic : Catherine
    1970 : L'Illusion comique de Corneille, réalisation Robert Maurice
    1971 : Le Malade imaginaire de Molière, réalisation Claude Santelli
    1985 : La Lune d'Omaha de Jean Marbœuf
    1988 : La Chaîne (du roman de Michel Drucker), feuilleton télévisé de Claude Faraldo : Sarah
    1994 : Eugénie Grandet de Jean-Daniel Verhaeghe (téléfilm) d'après Honoré de Balzac : la mère d'Eugénie Grandet
    2000 : Les Enfants du Printemps de Marco Pico : Virgine Charlet (téléfilm en 3 épisodes d'une heure trente)
    2001 : Thérèse et Léon de Claude Goretta
    2004 : Le Père Goriot de Jean-Daniel Verhaeghe : Mademoiselle Michonneau
    2007 : Un crime très populaire, de Didier Grousset

     

    Dominique Labourier

     

     Théâtre

    1966 : L'Été de Romain Weingarten, mise en scène Jean-François Adam, Théâtre de Poche Montparnasse
    1966 : Témoignage irrecevable de John Osborne, mise en scène Claude Régy, Théâtre des Mathurins
    1968 : Miguel Manara d'Oscar Venceslas de Lubicz-Milosz, mise en scène Jean-François Rémi, Théâtre du Midi
    1968 : Les Chinois de Murray Schisgal, mise en scène Laurent Terzieff, Théâtre du Vieux-Colombier
    1969 : Mère Courage et ses enfants de Bertolt Brecht, mise en scène Jean Tasso, Bobino
    1970 : Le Roi Lear de William Shakespeare, mise en scène Pierre Debauche, Théâtre des Amandiers, Maison de la Culture du Havre
    1970 : Dieu aboie-t-il ? de François Boyer, mise en scène Jo Tréhard, Comédie de Caen
    1971 : XX d'après La Roue de Juan Wilcock, mise en scène Luca Ronconi, Théâtre de l'Odéon
    1973 : Le Cochon noir de Roger Planchon, mise en scène de l'auteur, TNP Villeurbanne
    1977 : Elles... Steffy, Pomme, Jane et Vivi de Pam Gems, mise en scène Michel Fagadau, Théâtre de la Gaîté-Montparnasse
    1980 : Un dimanche indécis dans la vie d'Anna de Jacques Lassalle, mise en scène de l'auteur, Théâtre national de Chaillot
    1984 : Les Bonnes de Jean Genet, mise en scène Gilles Chavassieux, Théâtre Les Ateliers Lyon
    1985 : Dissident, il va sans dire de Michel Vinaver, mise en scène Jacques Lassalle, Théâtre national de Strasbourg
    1987 : Rosmersholm d'Henrik Ibsen, mise en scène Jacques Lassalle, Théâtre national de Strasbourg
    1990 : Un œil plus bleu que l'autre d'Evelyne Grandjean, mise en scène Annick Blancheteau, Théâtre de la Gaîté-Montparnasse
    1996 : L'Homme difficile d'Hugo von Hofmannsthal, mise en scène Jacques Lassalle, Théâtre national de la Colline
    1997 : Tout comme il faut de Luigi Pirandello, mise en scène Jacques Lassalle, Théâtre Hébertot
    2001 : Jalousie en trois fax d'Esther Vilar, mise en scène Didier Long, Petit Théâtre de Paris
    2006 : Doute de John Patrick Shanley, mise en scène Roman Polanski, Théâtre Hébertot
    2010 : L'Infâme de Roger Planchon, mise en voix Jacques Rosner, Théâtre Ouvert
    2012 : L'Enterrement (Festen... la suite), de Thomas Vinterberg et Mogens Rukovmise, mise en scène par Daniel Benoin, Théâtre National de Nice, Théâtre des Célestins, Théâtre du Rond-Point

     

    Ref : Wikipédia 

     

    Dominique LabourierDominique Labourier

    Dominique LabourierDominique Labourier

     

     

     

    Jean-Claude Brialy et Dominique Labourier "La lettre bien tapée" 

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique